Publié le 25 mai 2017

Une ONG canadienne veille à ce que l’or ne finance plus la guerre au Congo

Les terres congolaises sont réputées pour être riches en or. Les réserves minières de la république démocratique du Congo (RDC) comptent en effet parmi les plus importantes du continent africain. Malheureusement, une grande partie de l’or exploité sert à financer des groupes armés. Il y a trois ans, l’ONU avait révélé que c’est presque 100 % du métal jaune qui était exporté de manière frauduleuse en échange d’armes et d’argent sal.

Fini les exportations illégales d’or au Congo

Une ONG canadienne spécialisée dans l’élaboration d’approches novatrices pour renforcer la gouvernance des ressources naturelles dans les zones de conflit ou à haut risque a décidé de prendre les choses en main. Il s’agit de la PAC ou Partenariat Afrique Canada qui propose la mise en place d’un canal de régulation de l’extraction artisanale, mais aussi de la commercialisation de l’or et des pierres précieuses.

Le projet à été baptisé « Or Juste » et cela fait bientôt deux ans que la PAC essai de le mettre en place. Le but de l’ONG est de « mettre en place un système de traçabilité et de devoir de diligence pour l’or artisanal en RDC ». C’est en tout cas ce qu’a expliqué Joanne Lebert, directrice générale de l’ONG, dans un communiqué de presse.

En clair, le but du projet est de faire cesser les exportations en contrebande des richesses minières de la RDC. Désormais, les autorités veilleront à ce que l’approvisionnement se fasse bien du site minier jusqu’à un exportateur légal, et ce en toute responsabilité.

Pour le bien des mineurs congolais

Le projet « Or juste » de l’ONG PAC a également été mis en place dans le but de préserver les mineurs congolais. Rappelons en effet qu’une majeure partie de l’exploitation des mines du pays se déroule de manière totalement artisanale et anarchique. De plus, les mineurs sont illégalement taxés par des groupes armés. Faute de commercialisation viable, ils sont également obligés d’acheminer l’or trouvé vers les pays voisins, par le biais de comptoirs illicites.

New tunnel at Mudere mine. Rubaya, North Kivu (D.R.Congo)

En plus d’assurer la traçabilité du métal jaune produit en RDC, « Or juste » souhaite également la mise en place « de prix [plus] justes et transparents » pour les mineurs. Par le biais du projet, la PAC encourage notamment ces derniers à exporter leurs trouvailles minières à des exportateurs légaux qu’elle qualifie de consommateurs parfaitement fiables et responsables.

A long terme, le projet « Or juste » de la PAC va permettre de freiner largement les exportations illégales d’or au Congo. Le principal objectif est de mettre fin au financement des groupes armés, et donc de la guerre. Mais aussi de renflouer les caisses de l’Etat pour ce que ce dernier puisse mieux investir dans les secteurs de la santé et de l’éducation. Et sans oublier les mineurs qui travaillent vraiment dur et méritent de récolter pleinement le fruit de leurs efforts.

 

Laisser un commentaire