Publié le 19 juin 2016

Le métal jaune poursuit son ascension

Alors que le Royaume-Uni se trouve dans une situation assez alarmante dans l’attente du référendum britannique du 23 juin, l’or continue à progresser. Le scrutin consiste à maintenir ou non le pays au sein de l’Union européenne. En tout cas, les derniers sondages révèlent une avancée du camp des partisans de sa sortie de l’Europe. Or, cela est susceptible de peser sur l’économie mondiale.

 L’or se ressaisit

tsIai_i--9s

Depuis quelque temps, l’or a repris ses couleurs et retrouve de nouveau son intérêt de valeur refuge. En outre, il domine le palmarès hebdomadaire sur le marché boursier. Pour sa part, l’argent bénéficie d’un déséquilibre de l’offre et de la demande. En conséquence, l’or est parvenu à atteindre de nouveaux sommets depuis deux ans. En se référant au fait, cette ascension est étroitement liée à la ruée des investisseurs vers les valeurs refuges dont les métaux précieux.

 Des facteurs positifs qui favorisent son ascension

Les analystes de Commerzbank indiquent l’existence de plusieurs facteurs positifs qui sont tous favorables à la progression du métal jaune. Ils évoquent en premier lieu, un environnement de taux bas, ce qui a rendu propice sa montée. A cela s’ajoute les flux entrants continus d’ETF Securities. Un investissement privilégié en période d’incertitudes laisse entendre les experts de chez Commerzbank. Selon ces derniers, les flux entrants jeudi ont totalisé 4,2 tonnes, soit, le plus haut niveau de la semaine. Du côté des marchés financiers, notamment ceux des actions et des devises, ils se sont montrés fébriles face au risque d’un Brexit ou « British Exit ».

 Un relèvement des taux directeurs en perspective

15TH_GOLD_1428839f_2596676f

Face à la situation, les investisseurs sont davantage plus prudents suite aux annonces de la Fed sur un nouveau relèvement des taux directeurs de la banque centrale américaine. Un relèvement qui profiterait au billet vert en le rendant plus rémunérateur voire plus attractif. De ce fait, tout report d’une telle action tend à peser sur le dollar américain. Inversement, le phénomène va encourager les achats d’or libellés dans cette monnaie, car ils seront moins onéreux pour les investisseurs utilisant d’autres devises.

Le communiqué de la Fed a ainsi joué sur la montée en force des cours de l’or. Jeudi dernier, il a coté jusqu’à 1315,71 dollars l’once, son plus haut depuis la mi-août 2014. Toutefois, il a vu la totalité de ses gains annulés suite à l’annonce du meurtre de la députée pro-européenne Jo Cox en Angleterre. En dépit des circonstances, ce revirement n’a affecté l’or que temporairement, car il s’affichait de nouveau en hausse vendredi à la faveur d’un dollar affaibli.

 

Laisser un commentaire