Publié le 5 septembre 2016

Le platine, dans l’ombre de l’or

Le mois d’août a été marqué par le rebond du pétrole et la chute des métaux précieux. L’or en particulier se trouvait en difficulté face à la montée en force des matières premières. En effet, ces dernières dominent le marché à en croire l’analyse ETF du mois précédent. Néanmoins, ses performances sont notables par rapport à celles des autres métaux spéculés à la bourse et du dollar.

 L’or, toujours plus sûr

Depuis l’année 2008, le billet vert ne cesse de perdre de sa valeur au profit de l’or. Si l’once d’or cotait à 1000 dollars en mars, aujourd’hui, il s’échange à 1320 dollars sur le marché. Comparé aux autres métaux, il dépasse largement ses semblables. Durant des millénaires, pour une unité d’or, il fallait entre 9 à 19 unités d’argent. Une valeur qui s’explique par la rareté de ce métal précieux. En outre, il en faut bien plus aujourd’hui, pour la même unité d’or, soit, entre 60 et 80 unités d’argent. Le métal gris a ainsi perdu beaucoup avec le temps, car il fut autrefois une valeur refuge. Le bimétallisme est loin derrière nous, une période révolue où la valeur des monnaies était basée à la fois sur celle de l’or et de l’argent.

gold_1337397f

En parlant de rareté, le platine s’avère être plus rare que l’or, soit, 30 fois plus. D’autant que sa demande industrielle est plus importante que celle de l’or. Malgré cela, il ne parvient pas à battre les cours du métal jaune depuis un moment. Selon l’historique du prix du platine, son cours est en moyenne d’au moins 25% supérieur à celui de l’or, mais la donne a changé, car il est de 17% inférieur, en ce moment. Cette décote ne devrait pourtant pas vous décourager à investir dans ce métal précieux.

 Le platine, le plus précieux des métaux

Dans l’ombre du métal jaune, le cours du platine augmente constamment au cours de ces dernières années. Par ailleurs, il a plus que doublé de 2006 à 2009 au point d’atteindre un pic de 2 200 dollars l’once. Une performance que l’or n’a jamais enregistrée jusqu’ici, même si son cours a parallèlement augmenté avec celui du platine de moins de 50%. Outre cela, le platine a fait mieux que l’or lors de la dernière augmentation spectaculaire. Une raison de plus pour s’intéresser à ce métal, ce qui nous amène à faire un point sur ses caractéristiques.

enluminure-02-galene-ou-minerai-de-plomb

En fait, le platine est un métal pur, rare, versatile et éternel. Des propriétés qui n’ont rien à envier à son cousin l’or. C’est d’ailleurs ce qui fait de lui un métal spécial. Sa belle couleur blanc argenté confère un éclat brillant d’où l’intérêt des bijoutiers et joailliers pour ce métal. En général, le platine est associé aux diamants pour faire valoir leurs brillances. Bien que ce soit un métal archaïque qui date de l’Ancienne Egypte, son utilisation dans la bijouterie est assez récente.

Un léger regain éphémère

Etant le plus précieux des métaux, le platine était considéré pendant longtemps comme le plus cher des métaux. Suite à la dégringolade de son cours, il se trouve au même niveau que l’or. Ainsi donc, il ne joue plus dans la même catégorie de l’or. En même temps que l’effondrement des marchés mondiaux, le métal est entré en collision avec la crise financière de 2008. Comme il est étroitement lié à l’industrie automobile où il sert de dépolluant ; sa principale utilisation, la chute des ventes de voitures aux Etats-Unis n’ont fait qu’empirer son cas. La demande de platine pour des usages industriels a été impactée. Il est vrai que le cours du platine a regagné son niveau habituel à un moment après la crise, mais cela n’a pas duré.

Laisser un commentaire