Publié le 23 août 2017

Les tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord profitent aux prix de l’or

Les tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord s’intensifient, le cours de l’or en profite alors pour grimper en flèche. Ce vendredi 11 août 2017, le prix du métal jaune a ainsi atteint les 1 293,04 dollars l’once, ce qui correspond à son plus haut niveau depuis deux mois. La roue peut cependant tourner si on en croit les analystes. Détails.

Rien ne va plus entre Washington et Pyongyang

La relation entre les Etats-Unis et la Corée du Nord continue de se dégrader depuis quelques semaines. Les tensions géopolitiques entre les deux pays n’ont cessé de croître depuis que Pyongyang a été sanctionné par l’ONU après avoir lancé des missiles balistiques sans autorisation le mois de juillet dernier.

Le dirigeant coréen Kim Jong-Un et le président américain Donald Trump

La menace avait été particulièrement adressée USA, notamment l’île de Guam où se trouve une base militaire américaine. Des intimidations auxquelles Donald Trump est prêt à répondre par la force sans la moindre hésitation. Le président américain avait d’ailleurs affirmé que les options militaires étaient « en place » et prêtes à l’emploi ».

Le prix de l’or est à son apogée depuis deux mois

Profitant de toute cette tension géopolitique, le cours de l’or est actuellement à son zénith avec un prix de 1 293,04 dollars l’once. Lukman Otunuga, analyste de FXTM, explique : « Quand l’incertitude règne, les investisseurs s’intéressent à l’or, et si les tensions entre la Corée du Nord et les Etats-Unis venaient à s’intensifier, l’or pourrait en profiter ».

En tant que valeur refuge, le métal jaune devient ainsi très convoité par ces temps d’inquiétude. Son cours continue d’ailleurs de progresser sur le Forex et reste stable à  1 271 dollars l’once. Mais jusqu’à quand ? Car si on en croit les analystes de Commerzbank, la situation pourrait ne pas durer.

Le vent pourrait tourner pour le métal jaune

Selon les experts de Commerzbank, « […] l’or pourrait souffrir si le dollar gagne en valeur ». Et pourtant si jamais l’inflation venait à grimper, la Réserve fédérale américaine (Fed) devra relever ses taux directeurs. Or il ne faut pas oublier que la monnaie américaine est également une valeur refuge.

Ainsi quand la valeur du billet vert augmente, le métal jaune devient également plus cher pour les investisseurs qui utilisent d’autres devises. L’or deviendra alors moins attractif pour ces derniers qui vont logiquement se tourner vers des sources d’investissement plus accessibles et plus rentables.

Qu’en est-il des autres métaux précieux ?

Les autres métaux précieux ont également profité des tensions géopolitiques pour grimper un peu. C’est ainsi que l’once d’argent est monté à 17,25 dollars le jeudi 10 août, ce qui correspond à son plus haut niveau depuis deux mois. Toujours d’après Lukman Otunuga, l’argent a autant progressé que l’or, si ce n’est même plus. Le métal gris pourrait ainsi représenter une source d’investissement aussi profitable au cas où le métal jaune venait à perdre de sa superbe.

Du côté du platine et du palladium, tous deux ont atteint leur plus haut niveau depuis cinq mois. Sur le London Platinum and Palladium Market, l’once de platine a en effet grimpé à 984 dollars, contre 966 dollars il y a seulement quelques semaines. De même pour l’once de palladium qui est monté à 898 dollars, contre 884 dollars.

Laisser un commentaire