Publié le 12 février 2015

Le métal jaune serait-il une dette ?

L’or étant considéré comme une valeur refuge est stocké sous plusieurs formes dans les banques, auprès des investisseurs, et même chez les particuliers. Pour mettre de côté leurs liquidités, les épargnants confient cette mission à la banque, et ce, depuis bien longtemps. C’est comme une sorte d’emprunts bon marché aux consommateurs, aux gouvernements et aux développeurs immobiliers.

Ce système s’applique un peu partout comme au Portugal, l’Italie, l’Irlande, l’Espagne et la Grèce. Des prêts qui s’avèrent matures depuis longtemps.

Garder l’argent sous une forme

pot-of-gold_w520

Étant donné que les épargnants continuent d’empiler leur argent, il leur faut un endroit sûr pour conserver leurs espèces que ce soit en tant qu’investissements ou emprunts. Toutefois, ces fonds sont utilisés à subvenir les pays plus faibles. Par conséquent, ces derniers doivent de l’argent aux pays les plus riches du Nord. Cela ramène à la situation actuelle où la BCE, le FMI et l’UE accordent un plan de sauvetage à la Grèce (en savoir plus). Il en est de même pour l’Allemagne qui a rapporté un nouveau surplus de la balance commerciale, c’est-à-dire, une somme d’argent à part entière, de ce que les résidents ont gagné en exportant plus qu’en important. Or, cet argent doit prendre une forme ou une autre.

Les métaux précieux ne sont la dette de personne

20130513082535-chinese-gold-nuggets

En cette période, le nouvel An Chinois va sans aucun doute booster la demande en Chine, ce qui n’est guère profitable aux épargnants d’ailleurs, car les métaux précieux ne peuvent être fabriqués à volonté. Et même dans le cas d’une demande en baisse, l’offre reste telle qu’elle est. Ainsi donc, les métaux précieux physiques ne sont la dette de personne. L’or et l’argent sont tout simplement des moyens fiables pour stocker les épargnes et peuvent servir en cas de crise.

Laisser un commentaire