Publié le 19 juin 2017

Des lingots du légendaire métal d’Atlantide découverts sur le littoral sicilien

Une découverte historique, voilà ce qu’a fait une équipe de plongeurs le mois de février dernier. Au cours d’une exploration maritime au large de la Sicile, cette dernière a en effet mis la main sur un trésor caché dans une épave navale vieille de 2 500 ans. Mais pas n’importe lequel, car il s’agit de casques, d’amphores ainsi que de lingots d’orichalque, un métal rare et précieux ayant un lien étroit avec le continent fabuleux d’Atlantide.

Une trouvaille archéologique au large de la Sicile

Qui ne connait pas le mythe de l’île légendaire d’Atlantide ? Ce continent merveilleux qui a été englouti par les eaux, il y a de cela 2 000 ans ? Deux millénaires plus tard, la légende continue toujours d’intriguer. Récemment, de nouvelles preuves de son existence ont récemment été découvertes à 300 mètres de profondeur au large de la Sicile, par des plongeurs de la police financière de Palerme.


Des lingots d’orichalque remontés au large de… par Gentside

Début février 2017, ces derniers ont trouvé des casques et des amphores dans l’épave d’un navire, vieux de plusieurs milliers d’années. Mais la véritable découverte n’est autre que 47 lingots d’orichalque, un métal antique étroitement associé à l’Atlantide.

L’orichalque, aussi précieux que l’or

L’orichalque est mentionné par Platon dans ses dialogues du Timée et Critias. Il l’y décrit comme un alliage pur, autrefois très utilisé par les Atlantes, mais aussi « comme le plus précieux après l’or ». Il s’agit au fait d’un alliage proche du laiton, composé à 80 % cuivre et 20 % zinc. Avec sa couleur jaune très proche de l’or, il était surtout utilisé pour fabriquer des parures et des ornements.

Concernant les lingots retrouvés sur le littoral sicilien, la presse italienne révèle qu’ils mesurent entre 17 et 32 cm de long pour un poids de 254 à 1 340 g. D’après les archéologues, ils seraient datés de la fin du VIIe et du début du VIe siècle avant notre ère.

Une découverte similaire en 2014

A priori exceptionnelle, il faut savoir que cette découverte n’est cependant pas nouvelle. Fin 2014, des lingots d’orichalque ont effectivement déjà fait l’objet de trouvaille. De plus, c’est exactement dans les mêmes eaux du littoral sicilien que les lingots ont été retrouvés. À noter qu’ils sont au nombre de 37 à avoir été remontés des profondeurs par les archéologues italiens.

L’équipe de plongeurs à l’origine de la découverte des lingots d’orichalques et casques corinthiens. © Corriere del Mezzogiorno

Tout comme pour cette découverte de 2014, les lingots récemment découverts proviennent d’une très vieille épave. Probablement celle d’un navire marchand qui se rendait dans la ville de Gela, mais qui a échoué au large de la Sicile, il y a deux millénaires de cela.

À noter que les côtes de l’île regorgent de ces épaves marchandes, ce qui en fait un véritable vivier archéologique. Les profondeurs abondent sûrement de nombreux autres lingots et autres merveilles antiques qui n’attendent qu’à être découvertes à leur tour.

Laisser un commentaire