Publié le 13 novembre 2017

Faut-il investir dans l’or physique ou l’or papier ?

L’or, physique comme papier, a toujours été source d’intérêt pour les investisseurs. L’un comme l’autre représente une source d’investissement intéressante qui permet de rapporter gros si on sait s’y prendre correctement. Cependant, qui des deux est plus avantageux et rapporte plus ? Si on devait choisir, vers quel type d’investissement se tourner : or physique ou or papier ? Toutes les réponses dans notre billet.

L’or papier 

L’or papier consiste à acheter de l’or physique, mais sous forme de contrats (ex : ETFs, trackers, contrats futurs du COMEX…). Les contrats en question sont qualifiés de « produits dérivés ». Le principal avantage de l’or papier c’est qu’il présente exactement les mêmes indices boursiers que l’or physique. Il permet ainsi de spéculer de manière indirecte et instantanée sur ce dernier.

L’or papier présente cependant un gros désavantage : en tant que contrat, il peut être falsifié par l’entreprise émettrice et ne rien rapporter du tout. Pour preuves, de grands établissements bancaires comme Deutsche Bank, HSBC ou encore Barclays avaient été accusés de fraudes et manipulations du cours de l’or papier par le GATA (Gold Anti-Trust Action Committee). Ce fut un véritable scandale, car les accusations ont pu être prouvées.

Il faut donc faire très attention avant d’acheter de l’or papier. Ce produit est d’ailleurs recommandé à des investisseurs déjà avertis, capable de détecter une tentative d’arnaque.

L’or physique

L’or physique désigne le métal lui-même : il se décline généralement sous forme de lingots, de barres, de pièces, de plaquettes…  Dans tous les cas, ce produit est surtout considéré et utilisé comme une valeur refuge. En effet, les investisseurs et certains particuliers achètent souvent de l’or physique dans le but d’en faire une solution de secours en cas de crise.

Là encore, l’or physique peut faire l’objet d’arnaques sournoises : il y a environ 5 ans, plusieurs négociants et investisseurs ont fait l’acquisition sans le savoir de faux lingot de 1 kg. Il faut donc faire très attention à l’achat. Pour éviter les mauvaises surprises, les pièces d’or d’investissement telles que le Krugerrand, le Panda chinois ou encore l’Eagle américain restent une solution d’épargne plus sûre en ce qui concerne le métal jaune.

Complémentaires

En bref, aucun de l’or papier ou physique n’est parfait. Chacun présente des avantages intéressants, mais aussi des inconvénients problématiques qui pourraient réduire l’investissement à néant. L’idéal serait d’associer les deux : en effet, leurs atouts respectifs pourraient se compléter et réduire l’impact des inconvénients sur le placement réalisé.

Comment faire : c’est assez simple, vous pouvez par exemple utiliser l’or papier pour réaliser des investissements rapides et à court terme, et garder précieusement votre or physique à la banque en prévision d’une possible crise, ou encore problème d’argent ou de faillite.

Laisser un commentaire