Publié le 6 juillet 2015

La chute de l’or protégée par le nuage d’Ichimoku

Les investisseurs qui avaient parié sur un affolement du cours de l’or face à la crise grecque font actuellement de très maigres gains. Montrant des signes de faiblesse, les indicateurs du métal jaune restent plutôt positifs puisqu’ils se situent toujours dans ce fameux nuage.

L’indicateur principal de tendance

20140620151326-gold-and-silver-barsParmi les outils de compréhension des graphiques, ce nuage est indispensable car si les bougies ou pics remarqués sont à la baisse aussi bien au niveau des valeurs les plus hautes que les plus basses enregistrées, il va permettre de nuancer complètement l’analyse.

Si le métal observé se situe dans le nuage, la tendance n’est pas en soi baissière. L’or peut avoir enregistré une baisse mais qui ne sera ponctuelle puisque l’observation montre que la stabilité est plutôt l’analyse qui doit être faite. Sans une bonne analyse technique, l’erreur peut être fréquente.

Des supports solides face à la crise grecque

9-substances-more-valuable-than-goldL’or ne réagit que faiblement à la crise européenne car à l’heure actuelle, il se maintient dans sa zone de confort, à savoir dans le nuage d’Ichimoku. Quelle que soit l’issue du référendum et de ce dossier, tant qu’il conservera cette position, il sera inutile d’ouvrir une position à la baisse car les résultats seront décevants. Pendant toute la durée de cette histoire, il ne faudra pas le perdre de vue pour être réactif.

Pour maîtriser l’or, il ne faut pas s’attacher uniquement au scénario géopolitique mais étudier comment les supports se comportent pour connaître les futures tendances. La sortie de la Grèce de la zone euro ne va pas forcément causer sa chute. Avant de se précipiter à la moindre nouvelle ou réunion avec les représentants de l’Union Européenne, il faudra s’en remettre aux graphiques et à la position du nuage d’Ichimoku.

Laisser un commentaire