Publié le 1 novembre 2015

La Fed éclipse complètement la baisse de la demande chinoise

La situation actuelle montre qu’en réalité l’importance donnée à la Chine n’était qu’illusoire puisque la Fed à elle seule parvient à maintenir le cours de l’or. Le marché des métaux connaît aujourd’hui un revers de situation qui remet de l’ordre dans les idées préconçues d’un certain nombre de personnes.

Les Etats-Unis ont mérité leur statut de puissance mondiale

topelementL’ensemble du monde était tourné vers la Chine en imaginant que le supercycle de ce pays allait lui permettre une expansion de grande vitesse et historique. Arrivée deuxième puissance mondiale, certains pariaient même sur la possibilité de la Chine de dépasser les Etats-Unis dans une période assez courte. Le cours de l’or s’est donc pendant longtemps fixé sur la demande de la Chine en or pour se créer des réserves utiles.

Le pouvoir de la Fed et la réalité des cours

100281353-gold_bars_piles_gettyP.530x298Suite à la dévaluation du yuan, le cours de l’or aurait pu radicalement plonger si la Fed avait en pus décidé de remonter ses taux. Le fait que l’or résiste malgré tout représente la preuve que le rapport de force a changé.

La Chine a perdu de son intérêt pour le cours de l’or et le monde réalise alors que la Fed est désormais le seul espoir pour maintenir à flot l’ensemble du marché des métaux. Permettant de conserver une tension suffisante pour intéresser les investisseurs, son rôle montre que la valeur du dollar a toujours été le seul indicateur important.

Laisser un commentaire