Publié le 29 juin 2015

L’étonnante réaction de l’or face à la crise grecque

Métal connu pour être particulièrement sensible aux variations économiques mondiales, l’absence de bouleversements face à une Grèce en proie aux pires des difficultés est assez rare pour faire couler l’encre. Une confiance en une issue favorable dans ce dossier pourrait être à l’origine de cette stabilité.

Une réunion de concertation rassurante

2442969288001_3447044557001_rpc-286-master-v1L’or n’a pas eu le temps d’être réellement touché par ce nouvel épisode grec puisque toute l’Europe s’est mobilisée très tôt pour trouver une solution. Placée sous surveillance depuis la première crise, les pays de l’Union Européenne vont tout faire pour éviter une nouvelle faillite.

La preuve en est puisque le pays a bénéficié de nouveaux reports de paiement. De son côté, le métal jaune a donc considéré que la crise était stabilisée. Même si le pays méditerranéen ne s’est pas vu offrir la solution attendue, le pays reste en sursis au niveau international qui attend les prochains évènements.

Un référendum pour un effondrement ?

orLe président grec est en panne d’inspiration et a décidé de s’en remettre à sa population pour trouver les moyens de sortir définitivement de cette crise. Les grecs sont partagés entre colère et désespoir car plus personne ne semble aux commandes de l’Etat. La Grèce est en perdition et le pire est à craindre aussi bien pour le marché de l’or que pour l’économie mondiale entière.

Les spécialistes du domaine dessinent deux scénarios avec une sortie de la Grèce de la zone euro et une solidification du bloc qui pourrait préserver l’équilibre mondial ou une chute de l’ensemble des pays de la zone euro par obstination à vouloir sauver ce qui est déjà condamné. Le premier scénario n’aurait que peu d’effet sur l’or mais le second pourrait le voir chuter à un niveau historique.

Laisser un commentaire