Publié le 15 juillet 2016

Crainte de l’Abemonics ou conséquences du Brexit : les demandes et ventes d’or explosent au Japon

L’année 2016 a été le théâtre d’une grande effervescence économique au Japon : une véritable ruée vers l’or a en effet soulevé le pays du Soleil-Levant, ainsi que des achats massifs de coffre-fort. Simples précautions ou véritables inquiétudes ?

Des inquiétudes engendrées par le Brexit et les Abemonics

Depuis les résultats du Brexit, les Abemonics engendrent crainte et inquiétude chez les Japonais. Même du côté des plus conformistes, les doutes commencent à fuser concernant l’efficacité de la politique de relance économique du pays.

abe_2581503b

Principalement à cause de la chute de la livre sterling qui met à mal l’économie du Japon, déjà que le pays peine à remonter la pente depuis quelques années. « Les risques et les incertitudes perdurent sur les marchés financiers », confirme lui-même Shinzo Abe, le Premier ministre japonais. En attendant, le pays du Soleil-Levant subit les conséquences du Brexit notamment à travers la Bourse de Tokyo qui a connu une baisse de plus 1,6 % depuis fin juin. D’où l’espoir que les investisseurs nippons ont décidé de placer sur l’or, valeur refuge la plus sûre du moment.

Ruée vers l’or au pays du Soleil-Levant

Assaillis par l’incertitude, les Japonais comptent sur l’or pour leur sauver la mise. Il faut dire que le métal jaune connait aujourd’hui son heure de gloire grâce au Brexit. Avec une hausse spectaculaire de 8 %, son cours oscille depuis fin juin entre 1320 à 1350 $ l’once. Il n’est donc pas étonnant de voir les investisseurs nippons miser sur l’or, de même pour les simples particuliers qui veulent tous avoir leur part de lingot.

3c39477

Et même si les ventes d’or ont déjà explosé de 225 % depuis 2013, les chiffres n’ont cessé de grimper ces derniers mois : les ventes d’or ont triplé et de longues files d’attente ont même été constatées devant certains magasins. Itsuo Toshima, conseiller en investissements et ancien manager régional du World Gold Council à Tokyo, explique à ce sujet : « Pour les investisseurs, acheter de l’or correspond à une motion de défiance… L’or est une monnaie qui ne peut être créée, contrairement au yen. ».

Il est clair que cette folie de l’or va continuer encore longtemps au pays du Soleil-Levant. Et cela, tant que l’incertitude continue à demeurer concernant les Abemonics et l’économie nippone. D’ailleurs, professionnels et particuliers sont nombreux à avoir fait l’acquisition de coffre-fort. Visiblement dans le but de stocker l’or et les autres métaux précieux qu’ils comptent acheter tout au long des mois, voire des années, à venir. Les beaux jours du métal jaune ne sont visiblement pas prêts de se terminer au Japon.

Laisser un commentaire